Le blog déco

Astuces pour embellir ses murs intérieurs et extérieurs

Le ravalement de façade fait partie des travaux à entreprendre de manière ponctuelle selon les règlementations en vigueur, pour garder un bâti en bon état au fil des années. Le déroulement, les choix possibles sont autant de questions qu’il faut se poser pour réussir son entretien de façade.

Tout sur la façade

La façade est constituée du mur d’un bâtiment exposé à la vue de tous et donnant par exemple sur la rue. Raison de plus pour en prendre grand soin. Comme base, on en rencontre le plus souvent en briques ou en pierre. Les édifices modernes ont leur façade en béton tandis que ceux qui veulent garder un côté chaleureux et rustique optent pour le bois. On note pour la décoration à peu près les mêmes matériaux en plus du crépi et de l’enduit.

D’ailleurs pas question d’habiller le devant de son immeuble n’importe comment. Les particuliers doivent se conformer au classement des revêtements EVWA selon l’épaisseur, la perméabilité à la vapeur d’eau, et à l’eau, ainsi que la résistance à la fissuration pour l’embellissement des murs. Ils ont le choix entre une couche de peinture, des revêtements plastiques, en minéral mince, hydrofuge, ou lasure.

Contacter un entrepreneur pour le nettoyage de façade

Qu’on ait à rafraîchir sa façade soi-même ou qu’une société s’en charge, on se trouve la plupart du temps dans l’obligation d’installer un échafaudage sur la voie publique, surtout si l’immeuble en question fait plusieurs étages. Un professionnel de ravalement de façade à Nantes par exemple,  commence par une estimation du travail à effectuer. Il est par exemple pratiquement impossible de repeindre une façade rongée par l’humidité ascendante. Afin que le revêtement et les finitions tiennent dans ce cas, et mettent en valeur le bâtiment encore des années, tous ces détails doivent être pris en compte. Si la peinture initiale se décolle, il faudra la décaper entièrement avant de poser la prochaine. Ce qui est loin d’être chose facile. Il se peut aussi que la façade porte des traces de pollution urbaine, et qu’elle noircisse. Là, avant la mise en place des revêtements muraux décoratifs, on la nettoiera juste à l’eau par haute pression, par ponçage ou par un procédé plus onéreux appelé gommage. L’opération consiste à y projeter des matières dégraissantes. La note sera d’autant plus salée, si l’entreprise de rénovation doit reboucher et combler des fissures sur toute la surface.

Partager :Share on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *